No Results Found

The page you requested could not be found. Try refining your search, or use the navigation above to locate the post.

Pourquoi une fondation ? 

 

 

 

Reconnu internationalement par les grands opérateurs culturels et les professionnels de l’art, l’atelier dessin et peinture du Centre La Pommeraie est aujourd’hui doté d’un patrimoine artistique d’environ 20.000 œuvres
 

 

Émanation de ce foyer de vie et service résidentiel transfrontalier pour personnes handicapées adultes belges et françaises, la Fondation Paul Duhem est née d’un souci de pérennisation des productions artistiques issues de l’atelier, fondé en 1990 par l’artiste Bruno Gérard. 

En 2015, ce dernier écrivait dans le catalogue d’exposition édité à l’occasion des 25 ans de son atelier :

 

Si l’œuvre appartient à l’artiste, une étape importante à laquelle nous devons réfléchir est la conservation des œuvres. Comment faire pour qu’elles continuent à exister dans le temps ? Nous avons procédé à des donations significatives à différents musées, au fil des années, avec l’accord de l’artiste ou de l’ayant droit, mais que faire des milliers d’œuvres conservées à l’atelier ? Créer une fondation ? (*)

C’est désormais mission accomplie. 

Pour œuvrer dans ses missions, la Fondation Paul Duhem est néanmoins totalement indépendante juridiquement et économiquement vis-à-vis du Centre La Pommeraie.
 

 (*) Bruno Gérard et Jacky Legge, Emergence ,  Ed. Centre La Pommeraie / Maison de la Culture de Tournai, Ellignies-Saint-Anne / Tournai, 2015.

 

FONDATION PAUL DUHEM : ETAPES IMPORTANTES

 

1980 – Création par Bruno Gérard de l’atelier peinture et gravure au Home Livémont (Aubechies, Beloeil). Il permit de dévoiler le talent de plusieurs artistes de manière internationale. Jean-Pol Godart par exemple, décédé en novembre 2005, connut la consécration par plusieurs expositions à Bruxelles, Gand, Mons et Paris, parmi lesquelles In Partes Tres : Jean-Pol Godart, Jean-Luc Mylayne, Walter Swennen, organisée en 2004 par Laurent Busine au Musée des arts contemporains au Grand-Hornu (Mons), et Visions singulières, conçue par Carine Fol au Palais des Beaux-Arts de Bruxelles en 2005. Jean-Pol Godart n’a réalisé dans sa carrière que 13 crucifix. Huit pourraient être acquis par le Musée d’art moderne, d’art contemporain et d’art brut de Lille, et quatre par la Fondation Paul Duhem. Celle-ci pourrait également être le réceptacle de sculptures d’autres artistes du Home Livémont (Dominique Bottemanne, Jean-Marie Heyligen, Pascal Masquelière, etc.)– les peintures et gravures réalisées lorsque Bruno Gérard dirigeait l’atelier, ayant été malheureusement détruites suite à son départ pour La Pommeraie !

 

1990 – Création par Bruno Gérard de l’atelier peinture et dessin au Centre La Pommeraie (Ellignies-Sainte-Anne). Ouvert à toutes les personnes du centre, l’atelier offre une liberté artistique totale. Le but de l’atelier est non pas de « faire des artistes », mais plutôt de laisser l’opportunité – et donc le temps – à des personnes fragilisées de développer une aptitude à proposer une identité artistique qui leur est propre. C’est ainsi que de nombreuses personnes se découvriront un talent, tantôt instinctivement, tantôt sur base d’un long processus de recherches. La reconnaissance internationale de certains artistes de l’atelier ne tardera pas. Le nombre d’expositions individuelles ou collectives présentant des œuvres d’artistes de La Pommeraie, en est d’ailleurs devenu aujourd’hui incalculable.

 

1992 – Prix artistique de la Ville de Leuze. Trois personnes de l’atelier participèrent au concours. Ils furent inscrits en leur nom propre en tant qu’artiste. Parmi les trois premiers prix, il y eut deux d’entre eux ! Mais le jury resta perplexe et, durant le vernissage, la question fut posée : « sont-ce des artistes ? » et « comment les cataloguer ? ». Ce sentiment d’injustice qui habita La Pommeraie forgea ensuite la conviction de Bruno Gérard de défendre des artistes, pas des artistes handicapés.

 

1993 – Le ministre d’Etat Philippe Busquin, alors président du parti socialiste sollicita de la part de François Defontaine l’autorisation d’illustrer ses Vœux personnels avec une de ses œuvres. Il remercia François par un achat du matériel nécessaire pour peindre à l’huile.

 

1995 – Autour de Georges Duesberg, Hôtel de Ville d’Ath. Cette exposition collective de l’atelier prit la forme d’un vibrant hommage à Georges Duesberg, artiste de La Pommeraie décédé inopinément peu avant le début de l’exposition.

 

1996 – Soixante-dix + septante = 140 œuvres d’artistes transfrontaliers, Hôtel de Ville de Lille. Cette exposition marquante, conçue sous Pierre Mauroy, permit la reconnaissance générale de la qualité artistique des artistes de La Pommeraie y participant. La seconde édition, présentée quelques années plus tard sous Martine Aubry, offrit la chance à plusieurs artistes de l’atelier de figurer dans la collection de la maire de Lille. Cette dernière, présente à l’exposition Emergence à la Maison de la Culture de Tournai en 2015, fit d’autres acquisitions d’œuvres issues de La Pommeraie.

 

1997 – APPLE GROUP, Ed. Centre La Pommeraie (contributions : Xavier Canonne, Dominique Connart, Carine Fol, Françoise Henrion, Jacky Legge, Chantal Notté, Aniko Ozoraï, Gérard Preszow, Marc Secret, Gérard Sendrey, Rogier Pierre Turine, Jean-Pierre Vlasselaer et Michel Voiturier ; photographies : Guy Stiévenard). Sous le regard d’acteurs culturels et de professionnels de l’art, cette première publication de La Pommeraie présente la démarche de huit artistes de l’atelier. Elle permit à Carine Fol, par son questionnement, d’ouvrir les portes de l’art contemporain à ces derniers. L’ouvrage donna lieu, un an plus tard, à une exposition de l’Apple Group à la Maison de la Culture de Tournai. Notélé, chaîne régionale de télévision de Wallonie picarde, s’associa à l’atelier par la réalisation d’un long reportage intitulé « Art brut, art tendre ».

 

1999 – 50 ans d’Unimuse, Ed. Unimuse. Cet ouvrage dirigé par Violaine Lison fut édité pour fêter les 50 ans de création de l’association d’écrivains du Tournaisis, Unimuse. A cette occasion, une exposition présentée à la Maison de la Culture de Tournai permit à Michel Dave, artiste de La Pommeraie, d’exposer aux côtés de Marie-Line Debliquy et de Laurence Dervaux.

 

Paul Duhem, Ed. Centre La Pommeraie (contributions : Xavier Canonne, Jacques Clicheroux Françoise Henrion, Gérard Sendrey et Ans van Berkum ; photographies : Guy Stiévenard). Cette première monographie d’artiste concernant un résident de La Pommeraie sortit à l’occasion d’une exposition individuelle au Musée de la Création franche, à Bègles (Bordeaux). Malheureusement, Paul Duhem ne pourra assister au vernissage de son exposition puisqu’il décéda peu avant.

 

2000 – 25 artistes du Centre La Pommeraie, Ed. Centre La Pommeraie (contributions : Bruno Gérard et Joseph Missaire ; photographies : Guy Stiévenard). Ce livre trilingue fut publié à l’occasion de l’exposition Bric à brac organisée au Musée Dr. Guislain, à Gand. Faisant la part belle de l’atelier artistique de La Pommeraie, l’exposition fit venir, entre autres, Roger Cardinal, spécialiste de l’Art outsider. Le Musée Dr. Guislain fit l’acquisition d’à peu près un cinquième des 250 œuvres exposée.

 

Musée en œuvre(s) 1996-2000, Université du Travail Paul Pastur, Charleroi. Cette exposition portant sur les collections de la Province de Hainaut, présenta les œuvres de Paul Duhem environnant celles d’artistes tels que Jean Ransy, Bénédicte Henderick, Emile Desmedt, Michel François, Jacques Charlier, Marcel Broodthaers, René Magritte ou encore Andy Warhol.

 

2001 – Exposition au Museum of Outsider Art de Moscou. Cette exposition collective a permis à plusieurs artistes de La Pommeraie de découvrir Moscou, de se confronter à des artistes catégorisés « outsider » étrangers et d’avoir des œuvres acquises par un musée situé en dehors de l’Europe.

 

2002 – Autour de la marge : Couples en résidence, Ed. Art en marge. Ce catalogue relate l’expérience et le travail vécus par quatre artistes handicapés mentaux liés à quatre artistes professionnels, dans le cadre du projet ‘Octopus’ (inscrit dans la manifestation ‘Bruges 2002 – Capitale européenne de la Culture’). Le point de départ de cette collaboration étant d’associer des expressions créatives techniquement ou thématiquement, un dialogue créatif s’est construit à partir de ces similitudes. Carine Fol, commissaire de l’exposition, a ainsi donné l’opportunité à Alexis Lippstreu, résident de La Pommeraie, de travailler en duo avec Jacques Charlier !

 

2004 – Paul Duhem : Rétrospective, Ed. Art en marge (contributions : Michel Thévoz). Cette seconde monographie, quadrilingue, portant sur l’œuvre de Paul Duhem, fut éditée à l’occasion de l’exposition éponyme, présentée à Art en marge, à Bruxelles.

 

Very Special Art, Hong Kong. Ce festival artistique offrit à quatre artistes de La Pommeraie la chance d’exposer une nouvelles fois leurs œuvres en Asie. Les références culturelles découvertes grâce à cette expérience enrichirent le travail de plusieurs d’entre eux.

 

2005 – Visions singulières, Palais des Beaux-Arts de Bruxelles. Conçue par Carine Fol simultanément à La Belgique visionnaire (signée par le célèbre commissaire Harald Szeemann), cette exposition mit en exergue l’œuvre de plusieurs artistes La Pommeraie et suscita même l’intérêt de la Reine Paola.

 

2006 – Paul Duhem, Musée des Beaux-Arts de Tournai. Cette exposition individuelle réalisée par Carine Fol eut pour finalité de mettre les œuvres de Paul Duhem en dialogue avec les collections du Musée des Beaux-Arts de Tournai.

 

Exposition à la galerie Objets trouvés (Christian Berst), Paris. Malgré sa réussite, cette exposition d’artistes de La Pommeraie au sein d’une galerie marchande suscita le questionnement sur la collaboration avec le monde commercial.

 

20 + 20, Art en Marge, Bruxelles. Le projet des 20 + 20 présenta vingt œuvres de la Collection du centre de recherche et de diffusion Art en Marge en confrontation avec une œuvre choisie parmi les collections de vingt musées belges différents. Ce projet réalisé par Carine Fol a permis d’exposer Hugues Joly au Musée Félicien Rops, Jean-Michel Wuilbeaux au Musée royal de l’Afrique centrale, Louis Van Baelens au Musée des Beaux-Arts de Charleroi, ainsi que Jean-Marie Heyligen (résident du Home Livémont) au Musée Ianchelevici. Une publication intitulée Liaisons insolites : dialogues à propos de l’art outsider (Ed. Tandem et art & marges musée, 2009) explicite la nature de ce projet.

 

2008 – Débridé(e)s, Ed. Centre La Pommeraie (contributions : Christian Berst, Alain Bouillet, Jacques Clicheroux, Laurent Danchin, Carine Fol, Bruno Gérard et Teresa Maranzano ; photographies : Bernard Rousseau). Cette volumineuse publication trilingue ayant reçu le Prix de la Fondation Désiré Jaumain, fut éditée à l’occasion de l’exposition éponyme présentée entre 2008 et 2010 dans différents lieux : art & marges musée (Bruxelles), à l’Université Libre de Bruxelles, à la Fabrique de théâtre (La Bouverie) et à la Maison de la Culture de Namur.

 

2010 – INSITA : 9ème ‘Triennale internationale d’art naïf, populaire et brut’, Galerie Nationale Slovaque à Bratislava. Trois artistes (Paul Duhem, Christelle Hawkaluk et Oscar Haus) de La Pommeraie eurent l’extraordinaire chance d’exposer à cette prestigieuse manifestation et firent la rencontre de Jacques Trovic, artiste d’Anzin qui décida de rejoindre l’atelier quelques mois plus tard.

 

2012 – Alexis Lippstreu, Ed. MADmusée, galerie Christian Bert et Centre La Pommeraie (contributions : Christian Berst, Jacques Charlier, Virginie D’haene, Bruno Gérard et Pierre Muylle). Cette monographie bilingue accompagna trois expositions individuelles d’Alexis Lippstreu : à la galerie Christian Berst (Paris), au MADmusée (Liège) et au Musée des Beaux-Arts de Liège.

 

2013 – Trouble pictural, Musée des Moulages, 5ème ‘Biennale internationale d’Art hors les normes’, Lyon. Cette biennale permit à dix artistes de La Pommeraie d’exposer leurs œuvres en dialogue avec des moulages de sculptures antiques, médiévales et modernes.

 

2014 – Trouble pictural, Ed. Centre de La Pommeraie (contributions : Baptiste Brun, Marc-Philippe Daubresse et Carine Fol). Suite au succès de l’exposition de La Pommeraie au Colysée en 2010, la Maison folie invita une nouvelles fois l’atelier pour une exposition d’envergure. Ce catalogue fut édité pour l’occasion.

 

2015 – Michel Dave, Musée de la Création franche, Bègles (Bordeaux). Cette exposition individuelle mit à l’honneur l’œuvre de Michel Dave, résident de La Pommeraie.

 

ChambArt au château, Havré. Cette exposition organisée par l’asbl PscycArt et assurée par Bruno Gérard dans le cadre de ‘Mons 2015 – Capitale européenne de la Culture’, réunit 45 artistes dont 14 de La Pommeraie. Un catalogue d’exposition fut édité pour l’occasion.

 

MONSens, Musée des Beaux-Arts de Mons. Cette exposition retentissante assurée par Carine Fol à l’occasion de ‘Mons 2015 – Capitale européenne de la Culture’, fit la part belle à l’art asilaire, brut et outsider. Sept artistes de La Pommeraie y furent exposés aux côtés des artistes les plus célèbres de « l’art brut d’hier et d’aujourd’hui ». La publication L’Art brut en question, dirigée par Carine Fol, est sortie pour marquer cette rétrospective majeure.

 

2015 – Emergence, Ed. Centre La Pommeraie et Maison de la Culture de Tournai (contributions : Marie-Françoise Bouttemy, Jacques Clicheroux, Carine Fol, Bruno Gérard, Jacky Legge et Pascal Rigeade ; photographies : Jacques Robert). Ce catalogue de l’exposition anniversaire de l’atelier peinture et dessin de La Pommeraie, organisée à la Maison de la Culture de Tournai, retrace l’histoire de l’atelier. L’article écrit par Bruno Gérard questionne le devenir de tout ce patrimoine artistique et lance l’idée de créer une fondation visant à sa conservation et sa valorisation. Le Conseil d’administration accepte immédiatement de jeter les jalons de cette entreprise inédite et novatrice.

 

2016 – Création de la Fondation Paul Duhem. Unique dans le paysage culturel belge, la Fondation vise à être le réceptacle d’œuvres, en premier lieu, des artistes de La Pommeraie, en second lieu, d’artistes belges ou étrangers, isolés ou issus d’autres ateliers spécialisés.

 

2017 – Isabelle Laure, Musée de la Création franche, Bègles (Bordeaux). Dans le courant de l’année 2017, sera présentée à Bègles une importante exposition personnelle de 100 dessins d’Isabelle Laure, jeune artiste de La Pommeraie qui figurera bientôt parmi les artistes de la Fondation Paul Duhem.

 

Exposition des collections des musées d’art outsider. De nombreux artistes de la Fondation Paul Duhem figurent dans des collections publiques. Actuellement, beaucoup d’entre eux ont des œuvres visibles dans les différents musées européens d’art outsider, à savoir :

 

Musée Art et Marges, à Bruxelles ;

MADmusée, à Liège (actuellement en travaux) ;

Musée Dr Guislain, à Gand ;

Musée d’art moderne, d’art contemporain et d’art brut (LaM), à Lille ;

Musée de la Création franche, à Bègles ;

Atelier-musée Fernand Michel – Art brut, singulier et autre, à Montpellier ;

Fabuloserie, à Dicy ;

Musée d’Art naïf de Laval ;

Musée d’Art naïf de Nice ;

Collection de l’Art Brut, Lausanne ;

Etc.

 

2018 – Premières expositions de l’ensemble des artistes de la Fondation Paul Duhem.