Vincent FENEYROU  

1974  Croix (FR)

Photo Jacques Robert

Vincent’s paintings are characterised by their action, standing, carouselling from one end of the studio to the other, exiting, returning, overlaying a touch of colour with another. The act of painting is rushed but completing the work on paper or canvas takes time. A musician himself, Vincent loves classical music and, similarly, his painting is classical and he regularly returns to nativity and other religious themes. I sometimes feel that subject-matter and form mean little to him and that his real passion is colour and the brush strokes of acrylics that he applies.

Bruno Gérard, 2017

Vêtu d’habits de jeune branché et la barbe négligée, Vincent Feneyrou est debout, un petit pinceau à la main, en train d’appliquer de la couleur acrylique sur un [dessin] qui occupe toute la surface d’une grande feuille. Celle-ci est clouée au mur par les quatre coins. Il avait tracé les contours au crayon. (…) Vincent aime parler ou chantonner, ce qui agace ses voisins (…). « Je bosse toujours debout. » (…) Vincent a un beau sens des couleurs. Il occupe toute la surface de la feuille. (…) Vincent est mouvements permanents et paroles incessantes. Il apprécie qu’on s’intéresse à lui. (…) Il éprouve régulièrement des difficultés à se concentrer longtemps sur ce qu’il fait. Il a tendance à oublier, à un certain moment, l’idée de base qui a déclenché une composition. Alors il voyage sur le papier à l’image de ses mouvements constants dans l’atelier. Il peut, malgré tout, s’appliquer et peindre des grandes zones monochromes, mais le pinceau débordant va apporter des nuances. (…) Sans raison apparente, Vincent saisit la palette ovale en bois et poursuit ses applications de coloris, sans plus se dessaisir de son support de création, le pousse passé dans le trou.

(Jacky Legge, « Vincent Feneyrou », in : Bruno Gérard et Jacky Legge, Emergence , Ed. Centre La Pommeraie / Maison de la Culture de Tournai, Ellignies-Saint-Anne / Tournai, 2015)