Chantal GONTARCZYK 

1964 Tricot (FR) 

Photo © Jacques Robert

 

There are some people who, like things, seem to be changeless and do not react to events around them. Chantal is like that: in the 10 years or so that I’ve known her she has not changed in the slightest. One might think her paintings are always the same, and in a sense they are, but it is the slight differences and vibrations that make her work special and fascinating. At least, to me it’s fascinating, because these views would probably make Chantal laugh.

(Bruno Gérard, « Chantal Gontarczyk », in : Biennale Art partagé, St-Trojales-Bains, 2013)

Chantal a commencé par une frise sur le côté gauche de la grande feuille. Elle utilise des pastels rouge, mauve clair, jaune, vert pomme… Ensuite, elle a quadrillé le reste de la feuille en vert. Elle est en train de remplir successivement chacune des cases avec le même pastel. L’action est précise : Chantal part de la case située en haut à droite pour terminer en bas à gauche, contre la frise, veillant à ne pas déborder. Les contours préexistants se profilent sous la surface verte du pastel. Dans d’autres compositions, Chantal utilise aussi le brun foncé. (…) Elle prend de temps à autre du recul pour juger de l’avancement du coloriage, et se repenche sur la feuille pour poursuivre le travail entamé, précise, soigneuse, systématique. Une vraie travailleuse du pastel.

Jacky Legge, coordinateur des expositions à la maison de la culture de Tournai
(Jacky Legge, in : Emergence, Ed. Centre La Pommeraie / Maison de la Culture de Tournai, Ellignies-Saint-Anne / Tournai, 2015)